:: Yves Jacolin :: Ludovic Granjon :: Softlibre :: OSGeo-fr ::
"Quand on veut reprendre avec utilité, et montrer à un autre qu'il se trompe, il faut observer par quel côté il envisage la chose, car elle est vraie ordinairement de ce côté-là, et lui avouer cette vérité, mais lui découvrir le côté où elle est fausse." Pascal, Pensées Br. 9, Lafuma 5.

Table des matières

Retour au sommaire d'Imagemagick

Chapitre 15 Options

Vous trouverez ci-dessous une liste des options reconnut par les outils d'ImageMagick.

15.1 Options commençant par A

-adjoin

Joint des images en un seul fichier de plusieurs images.

Par défaut, toutes les images d'une séquence d'images sont rangées dans le même fichier. Cependant, certain formats (par exemple JPEG) ne supporte pas plus d'une image et sont sauvés dans des fichiers séparés. Utilisez +adjoin pour forcer cette caractéristique pour tous les formats d'image.

Par exemple, la commande suivante donne une image GIF avec deux calques (visualisez-la avec GIMP par exemple). Un format pour l'image de sortie tel que PNG ou JPEG donnerait deux fichiers adjoin-0.png et adjoin-1.png.

$ convert -adjoin carreau.png exemple.png adjoin.gif

L'utilisation de l'option -delay (avant l'option -adjoin) permet de gérer le temps de pause avant le retour de l'animation au début.

-affine

Utilisation : -affine matrix

Dessine une matrice de transformation affine.

Cette option fournit une matrice de transformation {sx, rx, ry, sy, tx, ty} pour être utilisé par les options -draw ou -transform.

La matrice de transformation a 3×3 éléments, mais trois d'entre eux sont omis de l'entrée parce qu'ils sont constants. Les nouvelles coordonnées {x-new y-new} du pixel {x y} dans l'image transformée sont calculées à l'aide de l'équation suivante :

                                   | sx  rx  0 |
{ x-new  y-new  1 } = { x  y  1 } *|  ry  sy  0 |
                                   | tx  ty  1 |

La taille de l'image résultante est définie telle que l'image source re-dimensionnée et tournée est contenu exactement dans la zone de la nouvelle image. Les paramètres tx et ty décalent par la suite les pixels de l'image de sorte que ceux qui sont déplacés à l'extérieure de l'image soient coupés.

Puisque la transformation change habituellement la taille de l'image, l'origine de la transformation est le centre de l'image, et pas le bord supérieur gauche. Par conséquence, les valeurs des coordonnées x et y diffèrent des coordonnées des pixels par largeur-image/2, ou hauteur-image/2, respectivement.

De même que les coordonnées des pixels, la matrice de transformation utilise un système de coordonné dont l'origine est à gauche (la direction positive est celle qui part à droite, vers le bas ; la rotation positive est celle du sens des aiguilles d'une montre).

Pour résumer, une matrice affine possède ces valeurs : sx, rx, ry, sy, tx, ty. Sx/sy correspond à la dimension, rx/ry à la rotation, et tx,ty à la translation.

Le re-dimensionnement par un facteur s est effectué par la matrice :

{s, 0, 0, s, 0, 0}

La translation par un déplacement {dx, dy} est effectuée par la matrice :

{1, 0, 0, 1, dx, dy}

La rotation dans le sens des aiguilles d'une montre à partir de l'origine et d'un angle a est effectué par la matrice :

{cos(a), sin(a), -sin(a), cos(a), 0, 0}

Une série d'opérations peuvent être effectué en utilisant une matrice qui est le multiple de matrices pour chaque opérations.

Pour plus d'informations sur les matrices de transformation, lisez le document [5].

-annotate

Utilisation : -annotate x-rotate text, -annotate x-rotatey-rotate{+-}x{+-}y text

Annote une image avec du texte.

C'est une option commode pour annoter votre image avec du texte. Pour un contrôle plus précis sur votre texte, utilisez l'option -draw. X-rotate et y-rotate donne l'angle du texte et x et y sont les distances qui donnent la localisation du texte en fonction du coin supérieur gauche de l'image.

-antialias

Lissage de l'image.

Par défaut, les objets sont lissés lorsqu'ils sont dessinés (par exemple, les lignes, les polygones, etc.). Utilisez l'option +antialias pour désactiver le lissage.

Lorsque le lissage est actif, vous pouvez éviter d'augmenter les couleurs uniques dans une image, dessiner des lignes de largeur fixée, ou améliorer la vitesse du rendu.

-append

Ajoute un ensemble d'images.

Cette option crée une seule image dans laquelle les images de l'ensemble original sont placé de haut en bas. Si elles n'ont pas la même largeur, les images étroites seront aggrandi pour s'adapter en utilisant la couleur d'arrière-plan. Utilisez l'option +append pour placer des images de gauche à droite. L'ensemble des images est terminé par l'arrivée d'une option. Si l'option -append apparaît après toutes les images, toutes ces images seront utilisées.

Par exemple,

$ convert +append carreau2-small.png carreau.png exemple.png append.png

donne : Exemple pour l'option append

-authenticate

Utilisation : -authenticate string

Décrypte une image avec son mot de passe.

Utilisez cette option pour fournir un mot de passe pour décrypter une image ou une séquence d'images, si elle est lue d'un format tel que le PDF qui supporte le cryptage. Crypter des images en écriture n'est pas supporté.

-average

Fait la moyenne d'un ensemble d'images.

L'ensemble des images est déterminée par l'apparition d'une option. Si l'option -average apparaît après toutes les images en entrée, toutes ces images sont assemblées en une moyenne.

Exemple :

$ convert -average carreau3-small.png exemple.png average.png

 option average

15.2 Options commençant par B

-backdrop

Utilsiation : -backdrop color

Affiche l'image centrée sur un motif d'arrière-plan.

Ce motif couvre l'ensemble de l'écran et est utile pour cacher les autres fenêtres en activités lors de la visualisation de l'image. La couleur du motif est spécifiée comme la couleur d'arrière-plan. La couleur est précisée à l'aide du format décrit dans l'option -fill.

-background

Utilisation : -background color

La couleur de l'arrière-plan.

La couleur est précisée à l'aide du format décrit dans l'option -fill.

-blue-primary

Utilisation : -blue-primary x,y

point primaire chromatique bleu.

-blur

Utilisation : -blur radius ou -blur radiussigma

Rend flou une image avec un opérateur Gaussien.

Rend flou sur un rayon donnée et une déviation standard (sigma)

-border

Utilisation : -border width ou -border widthheight

Entoure l'image d'un bord de couleur.

Voyez l'option -resize pour plus de détails sur les spécifications géométriques.

Exemple :

$ convert -bordercolor red -border 5 exemple.png border.png

Exemple de l'option border

-bordercolor

Utilisation : -bordercolor color

La couleur du bord.

La couleur est définie à l'aide du format décrit à l'option -fill.

-borderwidth

Utilisation : -borderwidth geometry

La largeur du bord.

-box

Utilisation : -box color

Définie la couleur de la boite qui englobe l'annotation.

La couleur est définie à l'aide du format décrit à l'option -fill.

Voyez l'option -draw pour plus de détails.

$ convert -font courier -box gray80 -draw 'text 75,250 " -Pivoine-"' exemple.png box.png

 Option -box

Cette option ne semble plus exister.

15.3 Options commençant par C

-cache

Utilisation : -cache threshold

(Cette option a été remplacé par l'option -limit).

-channel

Utilisation : -channel type

Le type du canal.

Choisissez entre : Red, Green, Blue, Alpha, Cyan, Magenta, Yellow, Black, RGB, RGBA, CMYK, ou CMYKA.

Par défaut, ImageMagick applique les opérations sur tous les canaux, sauf le canal d'opacité, dans une image. Utilisez cette option pour appliquer une opération seulement à un canal défini. Par exemple, pour transformer seulement le canal alpha en négatif, utilisez :

$ commande -channel Alpha -negate

-charcoal

Utilisation : -charcoal factor

Simule un dessin au charbon.

-chop

Utilisation : -chop width{%} ou -chop widthheight{+-}x{+-}y{%}

Enlève des pixels de l'intérieure d'une image.

Witdh et height donne le numéro des colonnes et des lignes à enlever, et x et y sont les distances qui donne la localisation de la colonne la plus à gauche et la ligne la plus haute à enlever.

La distance x définie normalement la colonne la plus à gauche à enlever. Si l'option -gravity est présent avec l'attribut NorthEast, East, ou SouthEast il donne la distance vers la gauche à partir du bord droit vers la colonne la plus à droite à enlever. De même, la distance y définie normalement la ligne la plus haute à enlever, mais l'option -gravity est présente avec l'attribut SouthWest, South, ou SouthEast, il précise la distance vers le haut à partir du bord le plus bas de l'image vers la ligne la plus basse à enlever.

L'option -chop enlève les lignes les colonnes entières, et déplace les coins vers la gauche et le haut pour fermer l'ouverture.

-clip

Applique le chemin de coupure, si celui-ci est présent.

Si un chemin de coupure est présent, il sera appliqué pour les opérations suivantes.

Par exemple, si vous entrez la commande suivante :

$ convert -clip -negate cockatoo.tif negated.tif

Seul les pixels compris dans le chemin seront transformés en négatif.

L'option -clip nécessite la bibliothèque XML. Si celle-ci n'est pas présente, l'option sera ignorée.

-clone

Utilisation : -clone index(s)

Fait une copie d'une image (ou de plusieurs images).

Indiquez l'image par son index dans la séquence. La première image a un index de zéro. Les indexes négatifs débutent à la fin de la séquence, par exemple, -1 représente la dernière image de la séquence. Indiquez un domaine d'image avec un tiret (comme 0-4). Séparez les indexes avec une virgule (par exemple 0,2). Utilisez l'option +clone pour faire une copie de la dernière image dans la séquence d'images.

-coalesce

Anime une séquence d'images.

Chaque image N dans la séquence après l'image 0 est remplacée par l'image créée par l'animation des images 0 à N.

Le pool d'images est terminé par l'arrivée d'une option quelconque. Si l'option -coalesce apparaît après toutes les images en entrées, toutes les images sont animées.

-colorize

Utilisation : -colorize value

Colore l'image de la couleur de remplissage.

Définissez le taux de colorisation par un pourcentage. Vous pouvez appliquer des valeurs de coloration séparées aux canaux rouge, vert et bleu de l'image part une liste de valeurs délimitées par des virgules (par exemple 0,0,50).

-colormap

Utilisation : -colormap type

Définie le type de la carte de couleur.

Choisissez entre shared et private.

Cette option s'applique seulement lorsque le visuel du serveur X par défaut [default X server visual] est à PseudoColor ou GrayScale.

Référez-vous à l'option -visual pour plus de détails. Par défaut, une carte de couleur est partagée (shared). L'image partage ses couleurs avec les autres clients X. Certaines couleurs d'images peuvent être approchée, par conséquent votre image peut paraître sensiblement différente que ce qui est attendu. Choisissez Private et les couleurs de l'image apparaîtront exactement comme elles ont été définie. Cependant, d'autres clients peuvent fonctionner en technicolor lorsque la carte de couleur de l'image est installée.

-colors

Utilisation : -colors value

Nombre de couleur dans une image.

Le nombre réel de couleurs dans une image peut être inférieure à votre demande, mais jamais plus. Remarquez que c'est une option de réduction de couleurs. Des images avec un nombre de couleurs uniques inférieur à ce qui est spécifié par cette option aura ses couleurs dupliquée ou non-utilisé enlevé [Images with less unique colorsthan specified with this option will have any duplicate or unused colorsremoved]. L'ordre d'une palette de couleurs existante peut être modifier. Lors de la conversion d'une image en couleur en noir et blanc, convertissez l'image dans l'espace de couleur grise avant de réduire le nombre de couleur puisque cela permet d'être plus efficace. Référez-vous au chapitre T Quantification pour plus de détails.

Remarquez que les options -dither, -colorspace et -treedepth affectent l'algorithme de réduction des couleurs.

-colorspace

Utilisation : -colorspace value [6]

Le type de l'espace de couleur.

Choisissez entre : CMYK, GRAY, HSL, HWB, OHTA, RGB, Transparent, XYZ, YCbCr, YIQ, YPbPr, ou YUV.

La réduction de couleur, par défaut, a lieu dans l'espace de couleur RGB. L'évidence empirique suggère que les distances dans des espaces de couleurs tels que YUV ou YIQ correspondent aux différences de couleur perçues plus étroitement que les distances dans l'espace RVB. Ces espaces de couleurs peuvent donner de meilleurs résultats lors de la réduction de couleurs d'une image. Référez-vous au chapitre T Quantification pour plus de détails.

L'espace de couleurs Transparent préserve uniquement le canal mat de l'image s'il existe.

Les options -colors ou -monochrome, ou la sauvegarde dans un format de fichier qui nécessite une réduction de couleur, sont nécessaire pour que cette option prennent effet.

-combine

Combine une ou plusieurs images en une seule image. Les images doivent avoir la même taille afin de pouvoir les superposer.

La valeur du dégradé de gris des pixels de chaque image dans la séquence est assignée dans le but de définir les canaux de l'image combinée.

L'ordre typique pourrait être 1 = rouge, 2 = vert, 3 = bleu, etc.

-comment

Utilisation : -comment string

Ajoute un commentaire à une image.

Utilisez cette option pour assigner un commentaire spécifique à l'image, lors de l'écriture dans un format d'image qui supporte les commentaires (JPEG, mais pas PNG). Vous pouvez inclure le nom du fichier, le type, la largeur, la hauteur, ou divers attributs d'image en insérant des caractères dans un format spécial listé dans l'option -format. Le commentaire n'est pas dessiner sur l'image, mais est inclus dans l'en-tête du fichier image à l'aide d'une balise “Commentaire” ou un mécanisme similaire. Si vous voulez que votre commentaire soit visible sur l'image, utilisez l'option -draw.

Par exemple,

  1. comment ”%m :%f %wx%h”

produit un commentaire MIFF :bird.miff 512×480 d'une image dont le titre est bird.miff et dont la largeur est de 512 pixels et la largeur 480.

Si le premier caractère de la chaîne string est @, le commentaire est lu à partir d'un fichier dont le titre suit ce caractère.

-compose

Utilisation : -compose operator

Le type de composition d'image.

La description de la composition utilise des termes abstrait afin d'être plus claire, tout en évitant les valeurs constantes qui sont spécifiques à une configuration particulière de construction. Chaque pixel d'image est représenté par un niveau de rouge, de vert et de bleu (qui sont égaux pour un pixel gris). MaxRGB est la valeur entière maximale qui peut être stockée dans le canal rouge, vert ou bleu de l'image. Chaque pixel de l'image peut éventuellement avoir (si le canal mat de l'image existe) un niveau d'opacité associé (situé entre opaque et transparent), ce qui peut être utilisé pour déterminer l'influence d'une couleur d'un pixel lors de la composition du pixel avec un pixel d'une autre image. Si le canal mat de l'image n'existe pas, alors tous les pixels dans l'image seront traités comme étant opaque. La couleur d'un pixel opaque est entièrement visible alors que celle d'un pixel transparent est complètement absente (la couleur du pixel est ignorée).

Par définition, les images rasters ont une forme rectangulaire. Toutes les lignes de l'image sont de longueur égale, et toutes les colonnes de l'image ont le même nombre de lignes. En utilisant le canal alpha comme un “masque” visuel ou un cutter, l'image rectangulaire peut avoir une “forme” différente. Les pixels à l'intérieur de la forme sont opaque, tandis que ceux à l'extérieur sont transparent. Les pixels situés à la frontière de la forme peuvent être situés dans le domaine entre l'opaque et le transparent dans le but de fournir le lissage de l'image (des bords lisses visuellement).

La description de opérateurs de composition utilise ce concept de “forme” d'image dans le but de rendre les opérateurs plus facile à comprendre. Bien qu'il soit commode de décrire les opérateurs en termes de “formes” ils sont nullement limitées aux opérations de masquage puisqu'ils sont basé sur des opérations mathématiques de point flottant continue plutôt que de simples opérations booléennes.

Les opérateurs de composition suivant sont disponibles :

Method Description
clear A la fois la couleur et le canal alpha est remis à zéro. Ni la source ou la destination ne sont utilisée pour l'entrée.
src La source est copiée vers la destination. La destination n'est pas utilisé comme entrée.
dst La destination n'est pas modifiée.
src-over La source est composée sur la estination.
dst-over La destination est composée sur la source, et le résultat remplace la destination.
src-in La partie de la source, qui se trouve à l'intérieur de la destination, remplace la destination.
dst-in La partie de la destination, qui se trouve à l'intérieur de la source, remplace la destination.
src-out La partie de la source, qui se trouve à l'extérieur de la destination, remplace la destination.
dst-out La partie de la destination, qui se trouve à l'extérieur de la source, remplace la destination.
src-atop La partie de la source, qui se trouve à l'extérieur de la destination, est composée dans la destination.
dst-atop La partie de la destination, qui se trouve à l'extérieur de la source, est composée dans la destination et la remplace.
xor La partie de la source qui se trouve en dehors de la destination est combinée avec la partie de la destination qui se trouve en dehors de la source.
plus La source est ajoutée à la destination et remplace la destination. Cet opérateur est utile pour animer une dissolution entre deux images.
multiply La source est multipliée par la destination et remplace la destination. La couleur résultante est toujours au moins aussi foncée que l'une ou l'autre des deux couleurs constitutives. La multiplication de n'importe quelle couleur avec le noir produit du noir. La multiplication de n'importe quelle couleur avec inchangée.
screen La source et la destination sont complétées, puis multipliées puis remplacent la destination. La couleur résultante est toujours au moins aussi claire que l'une ou l'autre des deux couleurs constitutives. Filtrer n'importe quelle couleur avec le blanc produit du blanc. Filtrer n'importe quelle couleur avec le noir laisse la couleur originale inchangée.
overlay Multiplie ou filtre les couleurs, selon la couleur de destination. Les couleurs de la source recouvrent la destination tout en préservant ses points culminants et ses ombres. La couleur de destination n'est pas remplacée, mais est mélangée à la couleur de la source pour refléter la clarté ou l'obscurité de la destination.
darken Choisit le plus foncé des couleurs de la destination et de la source. La destination est remplacée avec la source quand la source est plus foncée, autrement elle est laissée inchangée.
lighten Choisit la plus claire des couleurs de la destination et de la source. La destination est remplacée avec la source quand la source est plus claire, autrement elle est laissée inchangée.
color-dodge Éclairci la couleur de destination pour refléter la couleur de la source. Peindre avec du noir ne produit aucun changement.
color-burn Assombri la couleur de la destination pour refléter la couleur de la source. Peindre avec du blanc ne produit aucun changement.
hard-light Multiplie ou filtre les couleurs, selon la valeur de la couleur de la source. Si la couleur de la source est plus claire que 0,5, la destination est éclaircie comme si elle a été filtrée. Si la couleur de la source est plus foncée que 0,5, la destination est obscurcie, comme si elle a été multipliées. Le degré d'éclaircissement ou d'obscurcissement est proportionnel à la différence entre la couleur de la source et 0,5. S'il est égal à 0,5 la destination est inchangée. Peindre avec du noir pur ou du blanc produit du noir ou du blanc.
soft-light Obscurci ou éclairci les couleurs, selon la valeur de la couleur de la source. Si la couleur de la source est plus claire que 0,5, la destination est éclaircie. Si la couleur de la source est plus foncée que 0,5, la destination est obscurcie, comme si elle a été brûlées. Le degré d'obscurcissement ou d'éclaircissement est proportionnel à la différence entre la couleur de la source et 0,5. S'il est égal à 0,5, la destination est inchangée. Peindre avec du noir pur ou du blanc produit une zone nettement plus foncée ou plus pâle, mais n'a pas comme conséquence du noir pur ou du blanc.
difference Soustrait la plus foncée des deux couleurs constitutives à partir de la plus claire. Peindre avec du blanc inverse la couleur de la destination. Peindre avec du noir ne produit aucun changement.
exclusion Produit un effet semblable au précédent, mais apparaît comme avec un contraste inférieur. Peindre avec du blanc inverse la couleur de la destination. Peindre avec du noir ne produit aucun changement.

-compress

Utilisation : -compress type

Le type de la compression de l'image.

Vous avez le choix entre : None, BZip, Fax, Group4, JPEG, Lossless, LZW, RLE ou Zip.

Spécifié +compress pour ranger l'image binaire dans un format non compressé. Celui par défaut est le type de compression du fichier image spécifié.

Si la compression LZW est spécifiée mais que cette compression n'est pas permise, les données images seront écrites dans un format non compressé LZW qui pourra être lu par les décodeurs LZW. Cela peut impliquer des fichiers GIF plus gros que prévu.

Lossless fait référence au format JPEG sans perte, qui est seulement disponible si la bibliothèque JPEG a été modifiée pour le supporter. L'utilisation du format JPEG sans perte n'est pas recommandée.

Utilisez l'option -quality pour définir le niveau de compression utilisé par les encodeurs JPEG, PNG, MIFF et MPEG. Utilisez l'option -sampling-factor pour définir le facteur d'échantillonnage à utiliser par les encodeurs JPEG, MPEG et YUV pour diminuer l'échantillonnage des canaux chromatiques.

-contrast

Augmente ou réduit le contraste de l'image.

Cette option augmente les différences d'intensité entre les éléments les plus clairs et les plus sombres de l'image. Utilisez -contrast pour augmenter le contraste et +contrast pour le réduire.

Pour un effet plus prononcé vous pouvez répéter l'option :

$ convert rose : -contrast -contrast rose_c2.png

==== -convolve kernel

Applique une convolution à l'image à partir d'un noyau de convolution.

Le noyau est spécifié par une liste d'entiers séparés par des virgules, ordonné de gauche à droite, démarrant du haut de la ligne. L'ordre du noyau est déterminé par la racine carrée du nombre d'entré. Pour l'instant seulement les noyaux carrés sont supportés.

-crop

Utilisation : -crop largeur{%} ou -crop hauteurxlargeur {+-}x{+-}y{%}

Taille et localisation préférée de l'image découpée.

Voyez l'option -geometry pour plus de détail à propos de la spécification de -geometry.

La largeur et la hauteur donne la taille de l'image restante après la découpe, et x et y sont les distances qui donne la localisation de la découpe à partir du coin gauche de l'image découpée en respect de l'image originale. Pour définir le pourcentage à enlever, utilisez l'option -shave à la place.

Si les distances x et y sont précisées, une seule image est généré, comprenant les pixels de la région découpées. La distance définie la localisation du coin le plus haut à gauche de la région découpée mesuré du haut vers le bas et de gauche à droite à partir du coin gauche supérieur de l'image. Si l'option -gravity est présent avec la gravité NorthEast, East, ou SouthEast, il fournit la distance vers la gauche à partir du bord droit de l'image vers le bord droit de la région découpée. De même, si l'option -gravity est présent avec la gravité SouthWest, South, ou SouthEast, la distance est mesurée du bas vers le haut entre les bords du bas.

Si les distances x et y sont omises, un ensemble de morceaux de géométrie définie, couvrant toute l'image en entrée, est généré. Le morceau le plus à droite et ceux en bas sont plus petit si la géométrie définie s'étend en dehors des dimensions de l'image en entrée.

-cycle

Utilisation : -cycle amount

Déplace la carte des couleurs d'un taux.

Amount définie le numéro des positions dont chaque carte de couleur est déplacé.

$ convert -cycle 200 exemple.png cycle.png

Options -cycle

15.4 Options commençant par D

-debug

Utilisation : -debug events

Permet la sortie de correction de bugs.

Le paramètre events définit quels événements doivent être stockés. Il peut être définie par None, All, Trace, ou une liste séparée par des virgules consistant en un ou plusieurs domaines suivants : Annotate, Blob, Cache, Coder, Configure, Deprecate, Exception, Locale, Render, Resource, TemporaryFile, Transform, X11, ou User. Par exemple, pour stocker les événements cache et blob, utilisez :

$ convert -debug "Cache,Blob" rose : rose.png

Le domaine User est normalement vide, mais les développeurs peuvent stocker des événements des utilisateurs dans leur copie privée d'ImageMagick.

Utilisez l'option -log afin de définir le format de sortie de la correction de bugs.

Utilisez +debug pour arrêter tous les stockages.

Une alternative à l'utilisation de -debug est d'utiliser la variable d'environnement MAGICK_DEBUG. Les valeurs autorisées pour cette variable sont les mêmes que pour l'option -debug.

-deconstruct

Décompose une séquence d'images en plusieurs parties.

Cette option compare chaque images avec la prochaine dans la séquence et retourne le maximum de région de chaque pixels différents qu'il a découvert. Cette méthode peut annuler une séquence fusionnée retourné par l'option -coalesce, et est utile pour enlever des informations redondantes d'une animation GIF ou MNG.

La séquence d'images est terminée par l'arrivée d'une option quelconque. Si l'option -deconstruct apparaît après toutes les images en entrée, elles seront toutes décomposées.

-define

Utilisation : -define key{=value},..

Ajoute des options spécifiques aux codeurs/décodeurs.

Cette option créées une ou plusieurs définitions pour les codeurs et les décodeurs à utiliser lors de l'écriture ou la lecture des données images. Les définitions peuvent être passées aux codeurs et aux décodeurs pour contrôler les options qui sont spécifiques à certains formats d'images. Si value est manquante pour une définition, une définition possédant une valeur vide d'une balise sera créée avec ce nom. Cela est utilisé pour contrôler des options binaires (on/off). Utilisez l'option +define key pour enlever des définitions précédemment créer. Utilisez +define “*” pour enlever toutes les définitions existantes.

Les définitions suivantes peuvent être créées :

  • jp2:rate=value

Définit le facteur de compression à utiliser lors de l'écriture de fichiers JPEG-2000. Le facteur de compression est le réciproque du rapport de compression. Le domaine de validité est de 0,0 à 1,0, avec 1,0 indiquant une compression sans perte. Si cette valeur est définie, elle écrase le paramètre -quality. La qualité par défaut définie à 75 résulte dans la valeur d'un taux de 0,06641.

  • ps:imagemask

Si la balise ps:imagemask est définie, les codeurs PS3 et EPS3 produiront des fichiers PostScript qui permettent le rendu des images sur deux niveaux avec l'opérateur PostScript imagemask à la place de l'opérateur image.

Par exemple, pour créer un fichier PostScript qui permet seulement le rendu des pixels noirs d'une image à deux niveaux, utilisez :

$ convert bilevel.tif -define ps :imagemask eps3 :stencil.ps

-delay

Utilisation : -delay seconds

Affiche la prochaine image après une pause.

Cette option est utile pour réguler l'animation de séquences d'images. La pause en 100e de seconde doit expirer avant l'affichage de la prochaine image. Par défaut il n'y a pas de pause entre chaque affichage de la séquence d'images. La pause maximale est de 65 535.

Vous pouvez définir un domaine de pause (par exemple -delay 10-500) qui définit la pause minimale et maximale.

-delete

Utilisation : -delete index

Enlève une image d'une séquence d'images.

-density

Utilisation : -density width ou -density widthheight

Résolution horizontale et verticale en pixels de l'image

Cette option définie la résolution de l'image pour stocker la résolution pendant l'encodage d'une image raster afin d'afficher (pendant la lecture) des formats vectoriels tels que Postscript, PDF, WMF, et SVG dans cette image raster. La résolution de l'image fournit l'unité de la mesure à appliquer lors de l'affichage vers un périphérique de sortie ou d'une image raster. L'unité de mesure par défaut est en pouce par point (dots par inch, DPI). L'option -units peut être utilisé pour définir l'unité en pouce par centimètre (dots per centimeter).

La résolution par défaut est à 72 pouce par point, ce qui est équivalent à un point par pixel (standard Macintosh et PostScript). Les écrans d'ordinateur ont une résolution de 72 ou 96 pouces par point alors que les imprimantes supporte 150, 300, 600 ou 1 200 pouces par points. Pour déterminer la résolution de votre écran, utilisez une règle pour mesurer la largeur de votre écran en points, et divisez le par le nombre de pixels horizontal (1 024 sur un écran 1 024 x 768).

Si le format de fichier le supporte, cette option peut être utilisée pour mettre à jour la résolution de l'image stockée. Remarquez que Photoshop range et obtient la résolution de l'image d'un profile embarqué propriétaire. Si ce profile n'est pas obtenu à partir de l'image alors Photoshop continuera à traiter cette image en utilisant son ancienne résolution, ignorant la résolution de l'image définie dans l'en tête standard du fichier.

L'option densité est un attribut et ne modifie pas l'image raster fondamentale. Elle peut être utilisée pour ajuster la taille de rendu pour publication en ajustant la dimension appliquée aux pixels. Pour re-dimenssionner l'image afin qu'elle soit à la même taille à une résolution différente, utilisez l'option -resample.

-depth

Utilisation : -depth value

Profondeur de l'image.

C'est le nombre d'octet dans un échantillon de couleur d'un pixel. Les seules valeurs acceptables sont 8 ou 16. Utilisez cette option pour définir la profondeur des images brutes dont la profondeur est inconnus tels que GRAY, RGB, ou CMYK, ou pour modifier la profondeur de n'importe que l image qui vient d'être lu.

-descend

Obtient une image en descendant dans la hiérarchie des fenêtres [obtain image by descending window hierarchy].

-despeckle

Réduit les tâches d'une image.

-displace

Utilisation : -displace horizontal-scale ou -displace horizontal-scalevertical-scale

Déplace les pixels d'une image comme définie par une carte de déplacement.

Avec cette option, l'image composée est utilisée comme une carte de déplacement. Noir, dans une carte de déplacement, est le déplacement positif maximal. Blanc est un déplacement maximal négatif et un gris moyen est neutre. Le déplacement est dimensionné pour déterminer le déplacement du pixel. Par défaut, le déplacement s'applique dans les deux directions horizontal et vertical. Cependant, si vous définissez mask, l'image composée est le déplacement X horizontal et mask est le déplacement Y vertical.

-display

Utilisation : -display host:display[.screen]

Définie le serveur X à contacter.

Cette option est utilisée avec convert pour obtenir une image ou une police à partir du serveur X. Voyez X(1).

-dispose

Utilisation : -dispose method

Méthode de destruction GIF.

La méthode de destruction indique la manière dont le graphique sera traité après être affiché.

Voici les méthodes valides :

  • Undefined : Pas de destruction définie
  • None : Ne détruit rien enter les frames.
  • Background : Écrase la zone d'image avec la couleur d'arrière-plan.
  • Previous : Écrase la zone d'image avec ce qui a été affiché juste avant.

-dissolve

Utilisation : -dissolve percent

Dissout une image dans une autre en un pourcentage donné.

L'opacité de l'image composée est multiplié par le pourcentage donné, puis il est apposé sur l'image principale.

-dither

Applique une erreur de diffusion Floyd/Steinberg à une image.

La stratégie de base de l'erreur de diffusion est d'échanger la résolution d'intensité avec une résolution spatiale en faisant une moyenne des intensités des pixels voisins. Les images qui souffrent d'un grave défaut de contour lors de la réduction de couleurs peuvent être améliorées avec cette option.

Les options -colors ou -monochrome sont nécessaire pour que cette option prenne effet.

Utilisez l'option +dither pour enlever l'erreur de diffusion et afficher des fichiers PostScript sans textes ou graphiques lissés. Neutraliser l'erreur de diffusion permet souvent (mais pas toujours) de diminuer la charge du processeur.

-draw

Utilisation : -draw string

Annote une image avec un ou plusieurs graphiques primitifs.

Les primitives inclues des formes, du texte, des transformations, et des opérations sur les pixels. Les primitives de formes sont :

  • point x,y
  • line x0,y0 x1,y1
  • rectangle x0,y0 x1,y1
  • roundRectangle x0,y0 x1,y1 wc,hc
  • x0,y0 x1,y1 a0,a1
  • x0,y0 rx,ry a0,a1
  • x0,y0 x1,y1
  • x0,y0 … xn,yn
  • polygon x0,y0 … xn,yn
  • Bezier x0,y0 … xn,yn
  • path specification
  • image operator x0,y0 w,h filename

Le texte primitif est :

  • text x0,y0 string

La gravité du texte primitif est :

  • Gravity : NorthWest, North, NorthEast, West, Center, East, SouthWest, South, ou SouthEast

La gravité d'un texte primitif affect seulement le placement du texte et n'agit pas sur les autres primitives. Il est équivalent à l'option -gravity, sauf qu'il est limité à la porté de l'option -draw dans lequel il apparaît.

Les transformations primitives sont :

  • rotate degrees
  • translate dx,dy
  • scale sx,sy
  • skewX degrees
  • skewY degrees

Les opérations primitives sur les pixels sont :

  • color x0,y0 method
  • matte x0,y0 method

Les formes primitives sont dessinée dans la couleur définie dans l'option -stroke qui précède. Sauf pour les primitives line et point, ils sont rempli de la couleur définie dans l'option -fill précédente. Pour des formes non remplie, utilisez -fill none.

  • Point nécessite un seul point de coordonnée.
  • Line nécessite une coordonnée de départ et une autre d'arrivée.
  • Rectangle demande une coordonnée de départ et une autre plus basse à droite.
  • RoundRectangle (rectangle aux bords arrondis) demande une coordonnée de départ et une autre plus basse à droite et la largeur et la hauteur des coins.
  • Circle demande les coordonnées du centre et celle pour le bord extérieur.

Utilisez Arc pour inscrire une arc elliptique dans un rectangle. Arcs nécessite un point de début et un point final ainsi que le degré de la rotation (par exemple 130,30 200,100 45,90).

Utilisez Ellipse pour dessiner une ellipse partielle centrée en un point donnée avec les rayons des axes des X et des Y et le début et la fin de l'arc en degré (par exemple 100,100 100,150 0,360).

Enfin, polyline et polygon nécessitent 3 coordonnées au minimum pour définir ses bornes. Les coordonnées sont des entiers séparés par une virgule optionnelle. Par exemple, pour définir un cercle centré sur 100,100 qui s'étend à 150,150, utilisez :

$ mogrify -draw 'circle 100,100 150,150' draw.png

Les chemins (voir [7])représentent un contour d'un objet qui est défini en terme d'éléments moveto (défini un nouveau point courant), lineto (dessine une ligne droite), curveto (dessine une courbe en utilisant une courbe de Bézier), arc (arc elliptique ou circulaire) et closepath (ferme la forme courante en dessinant une ligne vers le dernier moveto). Les chemins composés (c'est à dire, un chemin avec des chemins intermédiaires, chacun consistant d'un seul élément moveto suivit par une ou plusieurs éléments ligne ou courbe) sont possible pour permettre des effets tels que les ouvertures des donuts dans des objets.

Utilisez image pour composer une image avec une autre image. Faites suivre l'image clé avec un opérateur, l'endroit de l'image, la taille de l'image, et le nom du fichier :

$ mogrify -draw 'image Over 100,100 225,225 image.jpg'

Vous pouvez utiliser 0,0 pour la taille de l'image, ce qui implique l'utilisation des dimensions réelles trouvé dans l'en-tête de l'image. Autrement, il sera mesuré aux dimensions données. Voyez l'option -compose pour une description de l'opérateur composite.

Utilisez text pour annoter une image avec du texte. Faites suivre les coordonnées du texte avec une chaîne de caractères. Si la chaîne de caractères possède des espaces, entourez-les avec des guillemets simple ou double. En option vous pouvez inclure le nom du fichier de l'image, le type, la largeur, la hauteur, ou d'autres attributs de l'image en incluant des caractères de format spécial. Voyez l'option -comment pour plus de détails.

Par exemple :

$ mogrify -draw 'text 100,100 "%m :%f %wx%h"' draw.png

annote l'image avec MIFF:bird.miff 512×480 pour une image dont le titre est bird.miff et dont la largeur est de 512px et la hauteur de 480.

Si le premier caractère de la chaîne string est @, le texte est lu à partir d'un fichier dont le nom suit.

Rotate tourne les primitives de forme et de texte suivant en fonction de l'origine de l'image principale. Si l'option -region précède l'option -draw, l'origine pour les transformations est le coin en haut à gauche de la région.

  • Translate les translate.
  • Scales les dimensionne.
  • SkewX et SkewY les obliquent en fonction de l'origine de l'image principale ou de la région.

La transformation modifit la matrice affine courante, qui est initialisée à partir de la matrice affine initiale définie par l'option -affine. Les transformations sont cumulatives à l'intérieur de l'option -draw. La matrice affine initiale n'est pas affectée ; cette matrice est seulement modifiée par l'arrivée d'une d'une autre option -affine. Si une autre option -draw apparaît, la matrice affine courante est re-initialisée à partir de la matrice affine initiale.

Utilisez color pour changer la couleur d'un pixel vers la couleur de remplissage (voyez l'option -fill). Faîtes suivre le coordonnée du pixel avec une méthode :

  • point
  • replace
  • floodfill
  • filltoborder
  • reset

Considérez le pixel cible comme celui définie par vos coordonnée. La méthode point recolore le pixel cible. La méthode replace recolore n'importe quels pixels qui vaut la couleur du pixel cible. Floodfill recolore n'importe quels pixels qui vaut la couleur du pixel cible et son voisin, tandis que filltoborder recolore n'importe quels pixels voisins qui n'a pas la couleur du bord. Finalement, reset recolore tous les pixels.

Utilisez matte pour changer la valeur d'un pixel d'opacité à transparent. Faîtes suivre les coordonnées du pixel d'une méthode (voyez la primitive color pour une description des méthodes). La méthode point modifit la valeur d'opacité d'un pixel cible. La méthode replace change la valeur d'opacité de n'importe quels pixels qui vaut la couleur du pixel cible. Floodfill change la valeur d'opacité de n'importe quel pixel qui vaut la couleur du pixel cible et son voisin, tandis que filltoborder modifie la valeur d'opacité de n'importe quel voisin qui n'a pas la couleur du bord (-bordercolor). Enfin, reset modifit la valeur d'opacité de tous les pixels.

Vous pouvez définir la couleur primitive, la police, et la police de la boite de contour avec les options -fill, -font et -box respectivement. Les options sont mis en œuvre dans l'ordre de la commande, soyez donc sûr d'utiliser ces options avant l'option -draw.

15.5 Options commençant par E

-edge

Utilisation : -edge radius

Détecte les bords dans une image.

-emboss

Utilisation : -emboss radius

Met en étampe (grave) une image.

$ convert -emboss 20 exemple-small.png emboss.png

Option -emboss 20

-encoding

Utilisation : -encoding type

Définit l'encodage du texte.

Choisissez entre AdobeCustom, AdobeExpert, AdobeStandard, AppleRoman, BIG5, GB2312, Latin 2, None, SJIScode, Symbol, Unicode ou Wansung.

-endian

Utilisation : -endian type

Définit la terminaison [endianness] (MSB : Most Significant Byte ou LSB) de l'image [8] et [9].

Utilisez l'option +endian pour revenir à une terminaison (endianness) non définie.

-enhance

Applique un filtre numérique pour améliorer une image abîmée.

-equalize

Exécute l'égalisation de l'histogramme d'une image.

$ convert -equalize exemple-small.png equalize.png

Option -equalize

-evaluate

Utilisation : -evaluate operator constant

Évalue une expression arithmétique, relationnelle ou logique.

Choisissez entre : Add, And, Divide, LeftShift, Max, Min, Multiply, Or, RightShift, Set, Subtract, ou Xor.

-extract

Utilisation : -extract width ou -extract widthheight{{+-}offset}

Extrait une zone d'une image.

15.6 Options commençant par F

-fill

Utilisation : -fill color

Couleur à utiliser lors du remplissage d'un graphique primitif.

Les couleurs sont représentées dans ImageMagick de la même forme que pour le SVG.

#RGB R,G,B are hex numbers, 4 bits each
#RRGGBB 8 bits each
#RRRGGGBBB 12 bits each
#RRRRGGGGBBBB 16 bits each
#RGBA 4 bits each
#RRGGBBAA 8 bits each
#RRRGGGBBBAAA 12 bits each
#RRRRGGGGBBBBAAAA 16 bits each
rgb(r,g,b) r,g,b are decimal numbers
rgba(r,g,b,a) r,g,b,a are decimal numbers

Entourez la spécification de la couleur entre guillemets pour éviter que le ”#” ou les parenthèses soient interprétés par votre console.

Par exemple,

$ convert -fill blue ...
$ convert -fill "#ddddff" ...
$ convert -fill "rgb(65000,65000,65535)" ...

Les formes les plus courtes sont augmentés, par réplication si nécessaire. Par exemple #3af, #33aaff, et #3333aaaaffff sont toutes équivalentes.

Voyez l'option -draw pour plus de détails.

-filter

Utilisation : -filter type

Utilisez ce type de filtre lors du re-dimensionnement d'une image.

Cette option affecte l'opération de re-dimensionnement d'une image (voir l'option -geometry). Choisissez entre ces différents filtres :

  • Point
  • Box
  • Triangle
  • Hermite
  • Hanning
  • Hamming
  • Blackman
  • Gaussian
  • Quadratic
  • Cubic
  • Catrom
  • Mitchell
  • Bessel
  • Sinc

Le filtre par défaut est automatiquement sélectionné pour fournir la meilleure qualité tout en consommant un temps raisonnable. Le filtre Mitchell est utilisé si l'image gère une palette, gère un canal d'opacité, ou est agrandi, sinon le filtre Lanczos est utilisé.

-flatten

Aplatit une séquence d'image.

La séquence d'images est remplacée par une seule image créée par la composition de chaque images après la première par dessus celle-ci.

La séquence d'images est terminée par l'arrivée d'une option. Si l'option -flatten apparaît après toutes les images en entrée, toutes les images seront aplatie.

-flip

Créer une image miroir.

Réfléchit les pixels selon un axe de symétrie horizontal.

-flop

Créer une image miroir.

Réfléchit les pixels selon un axe de symétrie vertical.

-font

Utilsiation : -font name

Utilisez cette police lors de l'annotation d'une image avec du texte.

Vous pouvez étiqueter une police pour définir si c'est une police PostScript, TrueType, ou OPTION1. Par exemple, Arial.ttf est une police TrueType, ps:helvetica est une police PostScript et x:fixed est une police X11.

-foreground

Utilisation : -foreground color

Définit la couleur de premier plan.

La couleur est définie par le format décrit à l'option -fill.

-format

Utilisation : -format type

Le type de format d'image.

Lorsqu'il est utilisé avec la commande mogrify, cette option converti une image en une autre image au format défini. Pour une liste de types de format d'images supportés par ImageMagick, utilisez la commande :

$ identify -list format.

Par défaut le fichier est écrit sous son nom originel. Cependant, si l'extension du nom du fichier est terminé par un format reconnus, l'extension est remplacée par le type du format de l'image définit par l'option -format. Par exemple, si vous définissez tiff comme type de format et que le nom de l'image d'entré est image.gif, le nom de l'image de sortie sera image.tiff.

Voyez le chapitre P Formats et l'annexe.

-format suivi d'une chaîne de caractères

Utilisation : -format string

Caractéristiques des images formatés en sortie.

Lorsqu'il est utilisé avec la commande identify, utilisez cette option pour afficher des informations sur l'image au format que vous avez choisi. Vous pouvez inclure le nom du fichier, son type, sa largeur, sa hauteur, les données Exif, ou d'autres attributs d'images en incluant des caractères aux formats spéciaux :

\r carriage return
%b file size
%c comment
%d directory
%e filename extension
%f filename
%h height
%i input filename
%k number of unique colors
%l label
%m magick
%n number of scenes
%o output filename
%p page number
%q quantum depth
%r image class and colorspace
%s scene number
%t top of filename
%u unique temporary filename
%w width
%x x resolution
%y y resolution
%@ bounding box
%# signature
\n newline

Par exemple,

$ morgrify -format "%m :%f %wx%h"  bird.miff

Affiche MIFF:bird.miff 512×480 pour une image nommée bird.miff et dont la largeur est de 512px et sa hauteur de 480.

Si le premier caractère de la chaîne string est un @, le format est lu d'un fichier dont le nom est constitué des caractères qui suit.

Vous pouvez également utiliser la syntaxe de format spécial suivante pour afficher les informations Exif [10] contenu dans le fichier :

 %[EXIF:tag]

Où “tag” peut être :

  • (print all Exif tags, in keyword=data format)

! (print all Exif tags, in tag_number data format)

#hhhh (print data for Exif tag #hhhh)
ImageWidth
ImageLength
BitsPerSample
Compression
PhotometricInterpretation
FillOrder
DocumentName
ImageDescription
Make
Model
StripOffsets
Orientation
SamplesPerPixel
RowsPerStrip
StripByteCounts
XResolution
YResolution
PlanarConfiguration
ResolutionUnit
TransferFunction
Software
DateTime
Artist
WhitePoint
PrimaryChromaticities
TransferRange
JPEGProc
JPEGInterchangeFormat
JPEGInterchangeFormatLength
YCbCrCoefficients
YCbCrSubSampling
YCbCrPositioning
ReferenceBlackWhite
CFARepeatPatternDim
CFAPattern
BatteryLevel
Copyright
ExposureTime
FNumber
IPTC/NAA
ExifOffset
InterColorProfile
ExposureProgram
SpectralSensitivity
GPSInfo
ISOSpeedRatings
OECF
ExifVersion
DateTimeOriginal
DateTimeDigitized
ComponentsConfiguration
CompressedBitsPerPixel
ShutterSpeedValue
ApertureValue
BrightnessValue
ExposureBiasValue
MaxApertureValue
SubjectDistance
MeteringMode
LightSource
Flash
FocalLength
MakerNote
UserComment
SubSecTime
SubSecTimeOriginal
SubSecTimeDigitized
FlashPixVersion
ColorSpace
ExifImageWidth
ExifImageLength
InteroperabilityOffset
FlashEnergy
SpatialFrequencyResponse
FocalPlaneXResolution
FocalPlaneYResolution
FocalPlaneResolutionUnit
SubjectLocation
ExposureIndex
SensingMethod
FileSource
SceneType

Entourez les spécifications du format entre guillemets pour éviter que votre console interprète mal les espaces et les crochets.

-frame

Utilisation : -frame width ou -frame widthheight{+-}outer-bevel-width{+-}inner-bevel-width

Entoure l'image d'un bord ornemental.

Voyez l'option -geometry pour des détails sur le spécification de geometry. L'option -frame n'est pas affecté par l'option -gravity.

La couleur du bord est définie avec l'option -mattecolor.

-frame

Inclus le cadre de la fenêtre X dans l'image importée.

-fuzz

Utilisation : -fuzz distance{%}

Les couleurs à l'intérieur de cette zone sont considérées comme égale.

Un certain nombre d'algorithme rechercher une couleur cible. Par défaut la couleur doit être exacte. Utilisez cette option pour retrouver les couleurs qui sont proche de la couleur cible dans l'espace RGB. Par exemple, si vous voulez automatiquement couper les bords d'une image avec l'option -trim mais l'image a été scannée et la couleur cible d'arrière plan peut être légèrement différente. Cette option peut prendre en compte ces différences.

La distance peut être en unité d'intensité absolu ou, en ajoutant un % comme un pourcentage de l'intensité maximal possible (255, 65 535, ou 4 294 967 295).

-fx

Utilisation : -fx expression

Applique une expression mathématique sur une image ou un canal d'image.

Par exemple, pour extraire le canal d'opacité d'une image (il correspond au négatif de ce qu'on appelle communément le masque de couche alpha d'une image), faites :

$ convert drawn.png -fx 'a' +matte matte.png

Les opérateurs mathématiques sont :

  • constantes : MaxRGB, Opaque, Transparent, Pi
  • opérateurs standard (dans l'ordre de priorité) : [^ ] (power), *, /, % (modulo), +, -, <, >, =, & (binaire AND), | (binaire OR), : (binaire XOR)
  • nom des fonctions mathématique : abs(), acos(), asin(), atan(), ceil(), cos(), exp(), floor(), log(), ln(), max(), min(), rand(), sign(), sin(), sqrt(), tan()
  • nom des couleurs : red, cyan, black, etc
  • u = première image dans la séquence
  • v = seconde image dans la séquence
  • i = distance des colonnes
  • j = distances des lignes
  • p = pixels à utiliser (absolue ou relatif au pixel en court)
  • w = largeur de cette image
  • h = hauteur de cette image
  • r = valeur rouge (à partir de RGBA), d'un pixel définie ou celui en court
  • g = vert &#8221;
  • b = bleu &#8221;
  • a = alpha &#8221;
  • c = valeur cyan d'une couleur CMYK d'un pixel
  • y = jaune &#8221;
  • m = magenta &#8221;
  • k = noir &#8221;
  • intensity = intensité du pixel
  • luminosity = luminosité du pixel

Définissez la source de l'image en utilisant un index de l'image représenté par un u, en démarrant à 0 pour la première image (par exemple u[3] est la 4e image trouvé dans la séquence). Une valeur négative pour l'index de l'image débute à partir de la fin de la séquence d'image en court, par exemple u[-1] se réfère à la dernière image de la séquence.

Sans index u ou v représentent la première et la seconde image de la séquence. Si aucune image n'est définie, l'image u est utilisée.

Par exemple pour réduire l'intensité du canal rouge de 50%, faîtes :

$ convert image.png -channel red -fx 'u/2.0' image.jpg

Les pixels sont traités un par un, mais un pixel différent d'une image peut être définie par un index de pixel représenté par p. Par exemple :

  • p[-1].g : correspond à la valeur verte d'un pixel immédiatement à gauche de celui en cours.
  • p[-1,-1].r : valeur rouge, en diagonale à gauche et au dessus du pixel en cours.

Pour définir une position absolue, utilisé des accolades plutôt que des crochets :

  • p{12,34}.b : correspond au pixel bleu localisé à12,34.

Les autres symboles indiquent la valeur que vous souhaitez rechercher.

Un pixel en dehors de la boîte de l'image possède une valeur dédiée par la définition de l'option -virtual-pixel.

Le paramètre -channel peut être utilisé pour définir le canal de sortie du résultat. Si aucune canal de sortie n'est donné le résultat est définie sur tous les canaux, sauf le canal d'opacité. Par exemple, supposez que vous voulez remplacer le canal rouge du fichier alpha.png par la moyenne des canaux vert des images alpha.png et beta.png, faîtes :

$ convert alpha.png beta.png -channel red -fx '(u.g+v.g)/2' gamma.png

Remarquez que toutes les images originales dans la séquence d'image en cours sont remplacées par l'image alpha.png mise à jour.

15.7 Options commençant par G

-gamma

Utilisation : -gamma value

Niveau de correction gamma.

La même couleur de l'image affichée sur deux stations de travail différent peuvent paraître différente à cause de l'écran. Utilisez une correction gamma pour ajuster ces différences de couleurs. Des valeurs raisonnables s'étendent de 0,8 à 2,3. Des valeurs de gamma inférieur à 1,0 assombrissent l'image et des valeurs de gamma supérieures à 1,0 l'éclaircissent. De gros ajustement de gamma d'image peuvent entraîner des pertes d'informations de l'image si la taille du quantum du pixel est de seulement 8 bits (domaine de 0 à 255).

Vous pouvez appliquer des valeurs de gamma séparées aux canaux rouge, vert et bleu à l'image avec une liste de valeur de gamma délimité par des virgules (comme 1.7,2.3,1.2).

Utilisez -gamma value pour définir le niveau gamma de l'image sans réellement ajuster les pixels de l'image. Cette option est utile si l'image a un gamma connu mais non défini comme un attribut d'image (comme pour les images PNG).

-gaussian

Utilisation : -gaussian radius ou -gaussian radiussigma

Rend flou les images avec un opérateur Gaussien.

Utilise le rayon donné et la déviation standard (sigma).

-geometry

Utilisation : -geometry width ou -geometry widthheight{+-}x{+-} y{%}{@} { !}

Taille et localisation préférée de la fenêtre d'image.

Par défaut, la taille de la fenêtre correspond à la taille de l'image et la localisation est choisit par vous lorsqu'elle est tracée.

Par défaut, la largeur et la hauteur sont des valeurs maximales. C'est à dire que l'image est étendu ou resserrée pour adapter la largeur ou la hauteur tout en maintenant le taux de proportionnalité de l'image. Ajouter un point d'exclamation pour forcer la taille de l'image exactement à la taille que vous avez définie. Par exemple, si vous indiquez 640×480 ! La taille de l'image est définie à 640 pixels et la hauteur à 480.

Si seulement la largeur est indiquée, la largeur prend la valeur et la hauteur est choisi de telle sorte que la proportionnalité de l'image est maintenue. De même, si seule la hauteur est indiquée (par, -geometry x256) , la largeur est choisie de telle manière que la proportionnalité de l'image est maintenue.

Pour indiquer une largeur ou une hauteur en pourcentage, ajouter %. La taille de l'image est multipliée par le pourcentage de la largeur et de la hauteur pour obtenir les dimensions de l'image finale. Pour augmenter la taille d'une image, utilisez une valeur supérieur à 100 (comme 125%). Pour diminuer la taille d'une image, utilisez une valeur inférieure à 100.

Utilisez @ pour indiquer la zone maximal en pixel d'une image.

Utilisez < pour modifier les dimensions de l'image seulement si ses largeur et hauteur excédent la spécification géométrique. > re-dimensionne l'image seulement si l'ensemble de ses dimensions sont inférieur que les spécifications géométrique. Par exemple, si vous indiquez 640×480 et que la taille de l'image est de 256×256, la taille de l'image ne change pas. Cependant, si l'image est de 512×512 ou 1024×1024, elle est re-dimensionnée à 480×480. Entourez la spécification géométrique entre guillemets pour prévenir les < ou > d'être interprété par votre console comme une redirection du fichier.

Si x est négatif, la distance est mesurée vers la gauche du bord droit de l'écran vers le bord droit de l'image affichée. De même, une valeur négative de y est mesurée entre les bords du bas. Les distances ne sont pas affectées par l% ; elles sont toujours mesurées en pixels.

-gravity

Utilisation : -gravity type

Gravitation de la direction lors de l'annotation de l'image.

Les choix sont possible entre : NorthWest, North, NorthEast, West, Center, East, SouthWest, South, SouthEast.

La direction que vous choisissez indique où positionner le texte lorsque vous annotez une image. Par exemple, un gravité à Center force le texte à être centré dans l'image. Par défaut, la gravité de l'image est définie à NorthWest. Voyez l'option -draw pour plus de détails sur les graphiques primitifs. Seulement les textes primitifs sont affectés par l'option -gravity.

L'option -gravity est également utilisé en concert avec l'option -geometry et d'autres options qui prennent geometry comme paramètre, tels que l'option -crop. Voyez l'option -geometry pour plus de détails pour connaître comment l'option -gravity interagit avec les paramètres x et y d'une spécification géométrique.

Lorsque utilisé comme une option dans la commande composite, l'option -gravity donne la direction de la gravitation dans la composition.

Lorsque utilisé comme une option dans la commande montage, l'option -gravity donne la gravitation d'une image dans le carreau. La gravité par défaut est Center dans ce but.

-green-primary

Utilisation : -green-primary x,y

Point de chromatique vert primaire.

15.8 Options commençant par H

-help

Affiche les instruction d'usages.

15.9 Options commençant par I

-iconGeometry

Utilisation : -iconGeometry geometry

Indique la géométrie de l'icône.

Les distances, si présentes dans la spécification géométrique, sont pris en charge de la même manière que l'option -geometry, en utilisant le style de X11 pour prendre en charge les distances négatives.

-iconic

Animation de l'icône [iconic animation]

-immutable

Rend l'image immuable.

- implode

Utilisation : -implode factor

Implose les pixels de l'image vers le centre.

$ convert -implode 0.75 exemple-small.png implode.png

Option -implode 0.75

-insert

Utilisatin : -insert index

Insère la dernière image dans la séquence d'image.

-intent

Utilisation : -intent type

Utilisez ce type d'intention de rendu lors de la gestion de la couleur de l'image.

Utilisez cette option pour affecter l'opération de gestion de la couleur d'une image (voir l'option -profile). Choisissez enter ces différents intentions : Absolute, Perceptual, Relative, Saturation.

L'intention par défaut n'est pas définie.

-interlace

Utilisation : -interlace type

Le type de schéma entrelacé.

Vous avez le choix enter : None, Line, Plane, or Partition. Celui par défaut est None.

Cette option est utilisée pour indiquer le type de schéma d'entrelacement pour les formats d'image brute tels que RGB ou YUV.

None signifie ne pas entrelacé (RGBRGBRGBRGBRGBRGB…),

Line utilise l'entrelacement de balayge de ligne (RRR…GGG…BBB…RRR…GGG…BBB…), et Plane utilise l'entrelacement plan (RRRRRR…GGGGGG…BBBBBB…).

Partition est similaire à plane sauf que les différents plans sont sauvegarder dans de fichiers individuels (par exemple image.R, image.G, et image.B).

Utilisez Line ou plan pour créer une image entrelacé PNG ou GIF ou progressif JPEG.

15.10 Options commençant par L

-label

Utilisation : -label name

Assigne un label à une image.

Utilisez cette option pour assigner un label spécifique à une image, lorsque vous sauvegardez une image dans un format qui supporte les labels, tels que TIFF, PNG, MIFF ou PostScript. Vous pouvez inclure le nom du fichier, son type, sa largeur, sa hauteur ou d'autres attributs d'images en incluant des caractères au format spécial. Un label n'est pas dessiné sur l'image, mais il est inclus dans le flux de données de l'image à l'aide une balise label ou un mécanisme similaire. Si vous désirez que le label soit visible sur l'image elle-même, utilisez l'option -draw. Voyez l'option -comment pour plus de détails.

Par exemple,

$ convert -label "%m :%f %wx%h"  bird.miff

produit un label MIFF :bird.miff 512×480 pour l'image bird.miff et dont la larguer est de 512 px et la hauteur de 480.

Si le premier caractère de string est un @, le label est lu dans un fichier dont le nom suit l'@.

Lors de la conversion vers un fichier PostScript, utilisez cette option pour indiquer un en-tête à imprimer au-dessus de l'image. Précisez la police du label avec l'option -font.

Lorsque vous créez un montage, par défaut le label associé à l'image est affiché avec la vignette correspondante dans le montage. Utilisez l'option +label pour supprimer cette caractéristique.

  • -lat width
    1. lat widthxheight{+-}offset{%}

Exécute un seuil adaptatif local.

Exécute un seuil adaptatif local en utilisant une largeur, une hauteur et une distance définie. Offset est la distance entre l'échantillon et la moyenne, c'est un entier absolu qui peut prendre les valeurs de 0 à la valeur maximal de l'échantillon ou en pourcentage.

-level

Utilisation : -level black_point ou -level black_point{,white_point}{%}{,gamma}

Ajuste le niveau du contraste de l'image.

Donne 1, 2 ou 3 valeurs délimité par des virgules : point-noir, point-blanc, gamma (par exemple 10,250,1.0 ou 2%,98%,0.5). Le domaine des points blanc et noir est de 0 au max de RGB (MaxRGB) ou de 0 à 100% ; si le point blanc est omis il est définie maximum de la valeur RGB du point-noir (MaxRGB Black- point). si un % est présent n'importe où dans la chaîne, les points noir et blanc sont en pourcentage du maximum de la valeur RGB (MaxRGB). Gamma est un exponentiel qui varie de 0.1 à 10 ; s'il est omis, la valeur par défaut est 1.0 (pas de correction du gamma).

  • -limit type value

Limite de la ressource du cache du pixel.

Choisissez entre : Area, Disk, File, Map, ou Memory.

La valeur pour File est le nombre de fichier. La limite du Disk est en giga- octet et les valeurs pour les autres valeurs sont en méga-octet. Par défaut les limites sont de 768 fichiers, 1 024 Mo de mémoire, 4 096 Mo pour la carte mémoire et illimité pour le disque, mais ceux-ci sont ajustés au démarrage pour les plateformes qui peuvent fournir ce type d'informations. Lorsque la limite est atteinte, ImageMagick plantera ou fera des choix pour compenser si c'est possible. Par exemple,

$ mogrify -limit memory 32 -limit map 64 limti.png

limite la mémoire. Quand le cache du pixel atteint la limite de la mémoire il utilise la carte mémoire. Quand cette limite est atteinte il utilise la mémoire disque. Si le disque limite l'espace, le programme plantera.

Les limites de ressource peuvent également être limité par des variables d'environnement. Les variables d'environnement MAGICK_AREA_LIMIT, MAGICK_DISK_LIMIT, MAGICK_FILES_LIMIT, MAGICK_MEMORY_LIMIT, et MAGICK_MAP_LIMIT, peuvent être utilisées pour définir respectivement les limites de l'espace disque, des fichiers ouverts, de la mémoire totale et de la carte mémoire.

Vous pouvez utiliser l'option -list ressource pour connaître les limites.

-linewidth

La largeur de la ligne pour les opérations de dessins qui suivent.

-list

Utilisation : -list type

Le type de liste.

Choisissez entre : Coder, Color, Delegate, Format, Magic, Module, Resource, ou Type.

Cette option liste les informations sur la configuration d'ImageMagick.

-log

Utilisation : -log string

Indique le format pour le journal de débogage.

Cette option indique le format des journaux affiché lorsque l'option -debug est activée.

Vous pouvez afficher les composants suivant en incluant les caractères spéciaux suivant :

 %d   domaine
 %e   événement
 %f   fonction
 %l   ligne
 %m   module
 %p   ID du processus
 %r   Temp réel du CPU
 %t   wall clock time
 %u   Temps d'utilisation du CPU
 %%   signe pourcentage
 \n   nouvelle ligne

Par exemple :

$ convert -debug coders -log "%u %m :%l %e" in.gif out.png

Le paramètre par défaut est d'afficher tous les composants.

-loop

Utilisation : -loop iterations

Ajoute l'extension de boucle de Netscape à l'animation GIF.

Une valeur autre que zéro force l'animation à se répéter un nombre de fois égale à iterations.

15.11 Options commençant par M

-magnify

[non implémenté ?] Utilisation : -magnify factor Grossit une image. Cela affecte seulement le niveau de grossissement pour la fenêtre Magnify.

-map

Utilisation : -map filename

Choisit une définition particulière de couleurs à partir de cette image.

[convert ou mogrify].

Par défaut, une réduction de couleur choisit une définition optimale de couleurs qui représente le mieux l'image originelle. Vous pouvez choisir une définition particulière de couleurs à partir d'un fichier image avec cette option.

Utilisez l'option +map pour réduire toutes la séquence d'images qui suit en une simple définition de couleurs qui représente le mieux toutes les images. La séquence d'images est terminée par l'arrivée d'une autre option. Si l'option +map apparaît à la fin de la séquence d'image d'entrée, toutes ces images seront définies.

-map

Utilisation : -map type

Affiche une image en utilisant ce type.

[animate ou display].

Choisissez à partir de ces types de définition de couleur Standard :

  • best
  • default
  • gray
  • red
  • green
  • blue

Le serveur X doit supporté la définition de couleur Standard que vous avez choisie, sinon une erreur apparaît. Utilisez list comme le type et display recherche la liste des types de définitions de couleurs du haut en bas jusqu'à ce qu'une soit trouvée. Voyez xstdcmap(1) pour connaître la manière de créer une définition de couleurs Standard.

-mask

Utilisation : -mask filename

Définit un masque de coupure.

L'image lu à partir du fichier est utilisée comme masque de coupure. Il doit avoir la même dimension que l'image masquée.

Si l'image-masque contient un canal alpha, l'opacité de chaque pixel est utilisé pour définir le masque. Sinon, l'intensité (le niveau de gris) de chaque pixel est utilisé.

Utilisez l'option +mask pour enlever le masque de coupure.

Il n'est pas nécessaire d'utiliser l'option -clip pour activer le masque ; l'option -clip est inclus dans l'option -mask.

-matte

Stocke le canal mat si l'image en a un.

Si l'image ne possède pas de canal mat, cette option en créer un opaque.

Utilisez l'option +mat pour ignorer le canal mat et pour éviter la création d'un canal mat dans le fichier de sortie.

-mattecolor

Utilisation : -mattecolor color

Définie la couleur à utilisé avec l'option -frame.

La couleur est définie à l'aide du format décri à l'option -fill.

-median

Utilisation : -median radius

Applique un filtre médian sur l'image.

-metric

Utilisation : -metric type

Mesure la différence entre des images avec ce métrique. Choisissez entre MAE, MSE, PSNR, ou RMSE.

-mode

Utilisation : -mode value

Mode d'opération. Choisissez entre ces style : Frame, Unframe, ou Concatenate.

-modulate

Utilisation : -modulate value

Fait varier la clarté, la saturation et la teinte d'une image.

Définit le pourcentage de changement de la clarté, la saturation de la couleur, et la teinte séparée par des virgules. La teinte est le pourcentage de la rotation absolue à partir de la position en cours. Par exemple 50 résulte dans la rotation d'un angle de 90 degrés dans le sens contraire de la montre, 150 résulte de la rotation d'un angle de 90 degrés dans le sens de la montre, avec 0 et 200 résultant de la rotation d'un angle de 180 degrés.

Pour augmenter la clarté de la couleur de 20 % et de diminuer la saturation de la couleur de 10 % et laisser la teinte inchangée, faite :

$ convert -modulate 200,90 exemple-small.png modulate.png

Illustration 11 : Image de référence

Illustration 10 : Option -modulate

-monitor

Contrôle de la progression.

-monochrome

Transforme l'image en noir et blanc.

-morph

Utilisation : -morph frames

Transforme une séquence d'images étape par étape.

À la fois les pixels de l'image et la taille sont interpolé linéairement pour donner l'apparence d'une métamorphose d'une image à l'autre.

La séquence d'images est terminée par l'arrivée d'une option. Si l'option -morph apparaît après toutes les images, toutes les images seront métamorphosées.

-mosaic

Créer une mosaïque à partir d'une image ou d'une séquence d'image.

L'option -page peut être utilisé pour établir les dimensions de la mosaïque et pour localiser les images dans la mosaïque.

La séquence d'images est terminée par l'arrivée d'une option quelconque. Si l'option -mosaic apparaît après toutes les images en entrée, toutes ces images seront incluses dans la mosaïque.

15.12 Options commençant par N

-name

Nomme une image.

-negate

Remplace chaque pixel par sa couleur complémentaire (transforme une image en son négatif).

Les intensités rouge, vert et bleu d'une image sont transformé en négatif. Le blanc devient noir, le jaune devient bleu, etc. Utilisez l'option +negate pour transformer en négatif seulement les pixels en nuance de gris d'une image.

-noise

Utilisation : -noise radius|type

Ajoute ou réduit du bruit dans une image.

La fonction principale du filtre d'élimination du pic de bruit est d'atténuer les objets dans une image sans perdre l'information des bords et sans créer des structures indésirables. L'idée centrale de l'algorithme est de remplacer un pixel avec son voisin dont la valeur est proche dans une fenêtre de pixel, si ce pixel a été détecté comme étant un bruit. Un pixel est défini comme étant un bruit si et seulement si le pixel est un maximum ou un minimum dans la fenêtre du pixel.

Utilisez radius pour indiquer la largeur du voisinage.

Utilisez l'option +noise suivi par un type de bruit pour ajouter un bruit à une image. Choisissez entre ces bruits :

  • Uniform
  • Gaussian
  • Multiplicative
  • Impulse
  • Laplacian
  • Poisson

-normalize

Transforme une image pour couvrir la gamme complète des valeurs de couleur.

C'est une technique d'amélioration du contraste.

15.13 Options commençant par O

-opaque

Utilisation : -opaque color

Modifie cette couleur pour la couleur de remplissage dans l'image.

La couleur est définie à l'aide du format décrit à l'option -fill.

Voyez l'option -fill pour plus de détails.

15.14 Options commençant par P

-page

Utilisation : -page widthheight{+-}x{+-} y{%}{ !}{}{}

Taille et localisation du canevas de l'image.

Utilisez cette option pour indiquer la dimension de la page PostScript en point par pouce ou une page texte en pixels. Le choix pour les pages PostScript sont :

Nom Largeur Hauteur Nom Largeur Hauteur
11×17 792 1224 A8 148 210
Ledger 1224 792 A9 105 148
Legal 612 1008 A10 74 105
Letter 612 792 B0 2836 4008
Lettersmall 612 792 B1 2004 2836
ArchE 2592 3456 B2 1418 2004
ArchD 1728 2592 B3 1002 1418
ArchC 1296 1728 B4 709 1002
ArchB 864 1296 B5 501 709
ArchA 648 864 C0 2600 3677
A0 2380 3368 C1 1837 2600
A1 1684 2380 C2 1298 1837
A2 1190 1684 C3 918 1298
A3 842 1190 C4 649 918
A4 595 842 C5 459 649
A4small 595 842 C6 323 459
A5 421 595 Flsa 612 936
A6 297 421 Flse 612 936
A7 210 297 HalfLetter 396 612

Pour plus de facilité, vous pouvez indiquer la taille de la page par son nom (par exemple, A4 ou ledger). À part cela l'option -page possède les mêmes caractéristiques que l'option -geometry (par exemple -page letter+43+43).

Cette option est également utilisé pour placer des sous-images lors de l'écriture d'un format multi-image qui supporte les distances (offsets), tels que GIF89 et MNG[11][12]. Lorsqu'il est utilisé dans ce but, les distances sont toujours mesurées à partir du coin supérieur gauche du canevas et en sont pas affecté par l'option -gravity. Pour positionner une image GIF ou MNG, utilisez l'option -page{+-}x{+-}y (par exemple -page +100+200). Lors de l'écriture d'un fichier MNG, une option -page apparaissant devant la première image dans la séquence avec une largeur et une hauteur non nulle qui définies la largeur et la hauteur qui sont écrites dans le MHDR (MHDR chunck). Autrement, la largeur et la hauteur du MNG sont définies à partir de la boîte englobante qui contient toutes les images dans la séquence. Lors de l'écriture d'un fichier GIF89, seule la méthode de la boîte englobante est utilisée pour déterminer ses dimensions.

Pour une page PostScript, l'image est retaillée comme dans l'option -geometry et positionnée en fonction du coin en bas à gauche de la page par {+-}xoffset{+-}y offset. Utilisez -page 612×792, par exemple, pour centrer l'image dans la page. Si l'image dépasse la page PostScript, elle est réduite pour rentrer dans la page. La gravité par défaut pour l'option -page est NorthWest, c'est à dire que les distances x et y positives sont mesurées en partant du coin haut gauche de la page, sauf si l'option -gravity est présent avec une valeur autre que NorthWest.

La dimension de la page par défaut pour une image TEXT est de 612×792.

Cette option est utilisée de concert avec -density.

Utilisez l'option +page pour enlever les paramètres de la page pour une image.

-pain

Utilisation : -paint radius

Simule une peinture à l'huile.

Chaque pixel est remplacé par la couleur la plus fréquente dans un cercle proche dont la largeur est indiqué par radius.

-pause

Utilisation : -pause seconds

Pause avant le retour de l'animation [animate].

Pause d'un temps correspondant aux nombres spécifiés en seconde avant de répéter l'animation.

-ping

Détermine efficacement les caractéristiques de l'image.

-pointsize

Utilisation : -pointsize value

Taille de la police PostScript, OPTION1, ou TrueType.

-posterize

Utilisation : -posterize levels

Réduit l'image à un nombre limité de niveau de couleurs.

-preview

Utilisation : -preview type

Type de pré-visualisation de l'image.

Utilisez cette option pour modifier l'opération de pré-visualisation d'une image, par exemple :

$ convert file.png -preview Gamma Preview :gamma.png

Choisissez entre ces différents pré-visualisation :

  • Rotate
  • Shear
  • Roll
  • Hue
  • Saturation
  • Brightness
  • Gamma
  • Spiff
  • Dull
  • Quantize
  • Despeckle
  • ReduceNoise
  • Add Noise
  • Sharpen
  • Blur
  • EdgeDetect
  • Spread
  • Shade
  • Raise
  • Segment
  • Solarize
  • Swirl
  • Implode
  • Wave
  • OilPaint
  • CharcoalDrawing
  • JPEG

La pré-visualisation par défaut est JPEG.

-process

Utilisation : -process command

Traite une séquence d'images en utilisant un module de traitement.

L'argument command a la forme module=arg1,arg2,arg3,…,argN où module est le nom du module à invoquer (par exemple « analyser ») et arg1,arg2,arg3,…,argN sont un nombre arbitraire d'arguments à passer dans le module de traitement.

La séquence d'images est terminée par l'arrivée d'une option quelconque.

Si l'option -process apparaît après toutes les images en entrées, toutes les images sont traitées.

-profile

Utilisation : -profile filename

Ajoute un profil ICM, IPTC, ou generic à une image.

L'option -profil filename ajoute un profil ICM (ou ICC Color Management), IPTC (newswire information) ou generic à une image.

Utilisez les options +profile icm, +profile iptc ou profile profile_name pour enlever les profils respectifs. Utilisez identify -verbose pour trouver quel profil se trouve dans le fichier image. Utilisez l'option -strip pour enlever tous les profils.

Pour extraire un profil, l'option -profile n'est pas utilisée. À la place, convertissez simplement une image au format APP1, 8BIM, ICM ou IPTC.

Par exemple, pour extraire les données EXIF (qui est stocké dans un fichier JPEG dans le profil APP1) :

$ convert cockatoo.jpg exifdata.app1

15.15 Options commençant par Q

-quality

Utilisation : -quality value

Niveau de compression JPEG, MIFF, PNG.

Pour les formats d'images JPEG et MPEG, le domaine est de 0 (qualité d'image la plus mauvaise et la plus compressée) à 100 (meilleure qualité mais compression moins efficace). La qualité par défaut est de 75. Utilisez l'option -sampling-factor pour définir le facteur pour diminuer les couleurs. Pour utiliser la même qualité que celle trouvée dans le décodeur JPEG, utilisez l'option -define jpeg:preserve-setting.

Pour le format d'images MIFF, la qualité divisée par 10 est le niveau de compression zlib qui part de 0 (la moins bonne mais la plus rapide) à 9 (meilleure mais lent). Il n'a pas d'effet sur l'apparence de l'image puisque la compression est toujours sans perte.

Pour le format d'image JPEG-2000, la qualité est tracée en utilisant une équation non linéaire de la compression exigé par la bibliothèque Jasper. Cette équation non linéaire a pour but d'approcher approximativement la qualité fournie par le format JPEG v1. La valeur de 75 pour la qualité par défaut résulte dans une requête pour une compression de rapport 16:1. La valeur de 100 pour la qualité résulte dans la demande d'une compression non approché.

Pour les formats MNG et PNG, la valeur de la qualité définie le niveau de compression zlib (qualité / 10) et le type de filtre (qualité % 10). Les niveaux de compression partent de 0 (compression très rapide) à 100 (meilleur mais lent). Pour un niveau de compression de 0, la stratégie d'Huffman [13] est seulement utilisé, ce qui est plus rapide mais pas nécessairement la moins bonne.

Si le type de filtre est de 4 ou inférieure, le type de filtre définie est utilisé pour toute les lignes :

  • 0 : none
  • 1 : sub
  • 2 : up
  • 3 : average
  • 4 : Paeth

Si le type de filtre est de 5, un filtre adaptatif est utilisé lorsque la qualité est supérieure à 50 et que l'image n'a pas de carte de couleur, sinon aucun filtre n'est utilisé.

Si le type de filtre est de 6, un filtre adaptatif avec une somme-de-valeur-absolue-minimum est utilisée (minimum-sum-of-absolute-values).

Dans le cas où la sortie est au format MNG, si le type de filtre est à 7, la transformation de couleur LOCO et un filtrage adaptatif avec une somme-de-valeur-absolue-minimum sont utilisées (minimum-sum-of-absolute-values).

La qualité par défaut est à 75, ce qui signifie qu'il est proche de la meilleure compression avec un filtre adaptatif. Les paramétrages de la qualité n'a pas d'effet sur l'apparence d'une image aux formats PNG et MNG, puisque la compression est toujours sans perte.

Pour plus d'informations, voyez les spécifications PNG[14].

Lors de l'écriture d'une image JNG avec transparence, deux valeurs de qualité sont nécessaire, un pour l'image principale et le second pour l'image en dégradé de gris qui transporte le canal alpha. Ceux-ci sont écris comme un entier seul égal à la qualité de l'image principal plus mille fois la qualité de l'opacité. Par exemple, si vous voulez utiliser une qualité de 75 pour l'image principale et une qualité de 90 pour les données d'opacités, utilisez -quality 90075.

-quiet

Supprime tous les messages d'erreurs et d'avertissement.

15.16 Options commençant par R

-radial-blur

Utilisation : -radial-blur angle

Flou radial sur une image.

-raise

Utilisation : -raise widthheight

Éclaircit ou assombrit les bords d'une image.

Cela créer un effet 3D. Voyez l'option -geometry pour plus de détails sur les spécifications de geometry. Les distances ne sont pas utilisées.

Utilisez l'option -raise pour créer un effet d'élévation, sinon utilisez +raise.

-red-primary

Utilisation : -red-primary x,y

Point primaire chromatique rouge.

-region

Utilisation : -region widthheight{+-}x{+-} y

Applique une option à une partie de l'image.

Les distances x et y sont traité de la même manière que pour l'option -crop.

-remote

Exécute une opération à distance.

La seule commande reconnue à cet heure est le nom d'un fichier image à charger.

-render

Rendu des opérations de vecteurs.

Utilisez l'option +render pour désactiver les rendus des opérations de vecteurs. Cela est utile lors de la sauvegarde des résultats au format vectoriel tels que MVG ou SVG.

-repage

Taille et localisation d'un canevas d'une image.

Cette option est similaire à -page mais agit comme un opérateur d'image plutôt que comme un paramètre.

Utilisez l'option +repage pour éliminer les données de taille et de localisation de la page.

-resample

Utilisation : -resample horizontalvertical

Re-échantillonne une image à une résolution horizontal et vertical définie.

Re-dimensionne l'image afin que sa taille de rendu reste le même que celui original à la résolution cible définie. Par exemple, si une image de 300 DPI a un rendu à 3 pouces par 2 sur un périphérique de 300 DPI, lorsque l'image est re-échantillonnée à 72 DPI, elle aura un rendu de 3 pouces par 2 sur un périphérique de 72 DPI. Remarquez que seul un petit nombre de format image (comme le JPEG, le PNG et le TIFF) sont capable de stocké la résolution de l'image. Pour les formats qui ne supporte pas une résolution d'image, la résolution originale de l'image doit être indiquée par l'option -density dans la commande avant de définir la résolution de re-échantillonnage.

Remarquez que Photoshop range et obtient la résolution de l'image à partir d'un profil inclus propriétaire. Si le profil existe dans l'image, alors Photoshop continuera à traiter l'image en utilisant sa précédente résolution, ignorant la résolution définie dans l'en-tête du fichier standard.

-resize

Utilisation : -resize widthheight{%}{@}{ !}{ }{}

Re-dimensionne une image.

Ces un alias de l'option -geometry et ses caractéristiques sont les mêmes. Si l'option -filter précède l'option -resize, le filtre indiqué est utilisé.

Il y a quelques exceptions :

Lorsqu'il est utilisé comme une option composite, l'option -resize donne la taille préférée de l'image de sortie, tandis que l'option -geometry donne la taille et le placement de l'image composée dans l'image principale.

Lorsqu'il est utilisé comme un option de montage, l'option -resize donne la taille préférée du montage, tandis que l'option -geometry donne des informations sur les vignettes.

-roll

Utilisation : -roll {+-}x{+-}y

Déplace une image verticalement ou horizontalement.

Voyez l'option -geometry pour plus de détails concernant les spécifications de geometry. Les distances x et y ne sont pas affectés par l'option -gravity.

Une distance négative de x déplace l'image de la droite vers la gauche. Une valeur y négative déplace l'image du bas vers le haut.

-rotate

Utilisation : -rotate degrees{}{}

Applique une rotation à l'image.

Utilisez pour pivoter une image seulement si sa largeur excède la hauteur. Par exemple, si vous indiquez la commande -rotate -90 et que la taille de l'image est de 480×640, l'image ne sera pas pivotée. Cependant, si l'image est de 640×480, elle sera pivotée de -90 degrés. Si vous utilisez certain caractères qui sont interprétés par la console, entourez-les par des guillemets (' ou ”).

Les triangles laissés vides par la rotation sont remplis par la couleur définie comme background. La couleur est définie à l'aide du format décrit à l'option -fill.

15.17 Options commençant par S

-sample

Utilisation : -sample geometry

Change l'échelle d'une image en utilisant l'échantillonnage de pixel.

Voyez l'option -geometry pour plus de détails sur les spécifications de geometry. L'option -sample ignore l'option -filter s'il est présent. Les distances, si présentes dans la chaîne geometry sont ignorées et l'option -gravity n'a aucun effet.

-sampling-factor

Utilisation : -sampling-factor horizontal-factorvertical-factor

Facteurs d'échantillonnage utilisé par les encodeurs JPEG et MPEG-2 et l'encodeur/décodeur YUV.

Cette option indique les facteurs d'échantillonnage à utiliser par l'encodeur JPEG pour le des-échantillonnage chromatique. Si cette option est omise, la bibliothèque JPEG utilisera ses propres valeurs par défaut. Lors de la lecture ou l'écriture d'un format YUV et lors de l'écriture d'un format M2V (MPEG-2), utilisez -sampling-factor 2∗1 pour indiquer la méthode de des-échantillonnage 4 :2 :2.

Pour utiliser le même facteur d'échantillonnage que ceux trouvé par le décodeur JPEG, utilisez la commande -define jpeg :preserve-settings.

-scale

Utilisation : -scale geometry

Dimensionne l'image.

Voyez l'option -geometry pour les détails sur les spécifications de geometry. L'option -scale utilise l'algorithme le plus simple, le plus rapide, et ignore l'option -filter si elle est présente. Les distances, si elles sont présentes dans la chaîne geometry sont ignorées, et l'option -gravity n'a aucun effet.

-scene

Utilisation : -scene value

Définie le numéro de scène.

Cette option définie le numéro de scène d'une image ou de la première image dans une séquence d'images.

-scenes

Utilisation : -scenes value-value

Domaine des scènes de l'image à lire.

Chaque image dans le domaine est lue avec son nom de fichier suivi par une période (.) et le numéro de scène. Vous pouvez changer cette caractéristique en incluant un %d, %0Nd, %o, %0No, %x, or %0Nx printf dans le nom du fichier. Par exemple :

$ montage -scenes 5-7 image.miff

crée un montage de fichiers images.miff.5, image.miff.6 et image.miff.7, et :

$ animate -scenes 0-12 image%02d.miff

anime les fichiers image00.miff, image01.miff, à image12.miff.

-screen

Indique l'écran à capturer.

Cette option indique que la requête GetImage utilisée pour obtenir l'image doit être effectuée sur la fenêtre racine, plutôt que directement sur la fenêtre spécifiée. De cette façon, vous pouvez obtenir des morceaux d'autres fenêtre qui chevauche la fenêtre définie, et plus important, vous pouvez capturer des menus ou autres pop-up qui sont indépendant de la fenêtre mais apparaissent au-dessus de la fenêtre définie.

-segment

Utilisation : -segment cluster-thresholdsmoothing-threshold

Segmente une image.

Segmente une image en analysant l'histogramme des composants de couleurs et en identifiant les unités qui sont homogènes par la technique des c-moyennes floues (fuzzy c-means, FCM)

Le seuil de faisceau indiqué (cluster threshold) comme le nombre de pixels dans chaque faisceau doit excéder le seuil de faisceau pour être considérer valide. Lisser le seuil (Smoothing threshold) élimine le bruit dans la dérivé seconde de l'histogramme. Comme la valeur augmente, vous pouvez vous attendre à une dérivé seconde plus douce. La valeur par défaut est de 1,5.

-sepia-tone

Utilisation : -sepia-tone threshold

Simule une photos sépia.

Indiquez le seuil (threshold) comme un pourcentage de seuil d'intensité (0 à 99,9 %).

Cette option applique un effet spécial à l'image, similaire à l'effet créer dans une chambre noire pour un ton sépia. Le domaine du seuil est de 0 aux maximum RGB (maxRGB) et est une mesure de l'étendu du ton sépia. Un seuil de 80 % est un bon début pour un ton raisonnable.

-set

Utilisation : -set attribute value

Limite des ressources de cache des pixels.

Choisissez entre : Area, Disk, File, Map, ou Memory.

-shade

Utilisation : -shade azimuthelevation

Ombrage d'une image en utilisant une source lumineuse distante.

Indiquez l'azimuth et elevation comme étant la position de la source de lumière. Utilisez l'option +shade pour retourner les résultats de l'ombrage comme une image en nuance de gris.

-shadow

Utilisation : -shadow percent-opacity{xsigma}{+-}x{+-}y{%}

Simule une ombre à l'image.

-shared-memory

Utilise la mémoire partagée.

Cette option indique si l'utilitaire doit essayer d'employer la mémoire partagée pour les pixmaps. ImageMagick doit être compilé avec le support de la mémoire partagée, et l'affichage doit supporter l'extension MIT-SHM. Sinon, cette option est ignorée. La valeur par défaut est True.

-sharpen

Utilisation : -sharpen radius{xsigma}

Tranche l'image.

Utilise un opérateur Gaussien d'un rayon donné et d'une déviation standard (sigma)

-shave

Utilisation : -shave widthheight{%}

Rase les pixels à partir des bords de l'image.

Indique la largeur de la région à enlever des deux côtés de l'image et la hauteur de la région à enlever en haut et en bas de l'image.

-shear

Utilisation : -shear x-degreesy-degrees

Cisaille l'image selon un axe X et Y.

Utilise l'angle de cisaillement positif ou négatif définie.

Le cisaillement glisse le bord d'une image selon les axes X et Y, en créant un parallélogramme. Un cisaillement d'axe X glisse un bord le long de l'axe X, tandis que un cisaillement d'axe Y glisse un bord selon l'axe Y. Le taux de cisaillement est contrôlé par un angle de cisaillement. Pour un cisaillement d'axe X, x-degrees est mesuré selon l'axe Y, et de même le cisaillement d'axe Y, y-degrees est mesurée selon l'axe X.

Les triangles vides laissé par le cisaillement de l'image sont remplis par la couleur définie par l'option -background. La couleur est indiqué par le format décrit à l'option -fill.

-sigmoidal-contrast

Utilisation : -sigmoidal-contrast contrastmid-point

Re-échantillonnage de l'éclaircissement de l'image en utilisant une amélioration sigmoïdale du contraste.

Augmente le contraste de l'image en utilisant une fonction de transfert sigmoïdal sans saturer les ombres ou les zones claires. Contrats indique jusqu'où augmenter le contraste (0 correspond à rien ; 3 est la valeur typique ; 20 est énorme) ; mid-point indique où le moitié des tons tombe dans l'image résultante (0 correspond au blanc ; 50 % à gris moyen ; 100 % à noir). Par défaut le contraste de l'image est augmenter, utilisez l'option +sigmoidal-contrast pour diminuer le contraste.

-silent

Travail silencieusement.

size

Utilisation : -size widthheight{+offset}

Largeur et hauteur de l'image.

Utilisez cette option pour indiquer la largeur et la hauteur de l'image brute dont les dimensions sont inconnus tels que GRAY, RGB, ou CMYK. En plus de width et height, utilisez l'option -size avec une distance pour sauter des informations d'en-tête dans l'image ou donner le nombre de couleurs dans un fichier image MAP (comme -size 640×512+256).

Pour des image de Photo CD, choisissez ces tailles :

  • 192×128
  • 384×256
  • 768×512
  • 1536×1024
  • 3072×2048

Enfin, utilisez cette option pour choisir une couche de résolution particulière d'une image JBIG ou JPEG (par exemple -size 1024×768).

-snaps

Utilisation : -snaps value

Nombre de capture d'écrans.

Utilisez cette option pour enregistrer plus d'une image du serveur d'écran X, pour créer une séquence d'animation.

-solarize

Utilisation : -solarize threshold

Transforme tous les pixels en négatif au-dessus du seuil.

Indiquez un facteur comme le pourcentage du seuil d'intensité (0 à 99,9 %).

Cette option produit un effet de solarisation vu lors de l'exposition d'un filme photographique à la lumière durant le processus de développement.

-splice

Utilisation : -splice widthheight{+-}x{+-} y{%}

Insère la couleur d'arrière-plan dans l'image.

Voyez l'option -geometry pour les détails sur la spécification de geometry.

-spread

Utilisation : -spread amount

Déplace des pixels de l'image d'un taux aléatoire.

Amount indique la taille du voisinage autour duquel chaque pixel est choisi comme candidat pour échanger.

-stegano

Utiliastion : -stegano offset

Cache un filigrane dans une image.

Utilisez une distance pour débuter le masquage dans l'image à un certain nombre de pixels à partir du début de l'image. Notez cette distance et la taille de l'image. Vous en aurez besoin pour retrouver l'image steganographée, par exemple :

$ display -size 320x256+35 stegano :image.png

-stereo

Compose deux images pour créer une stéréographie.

Le côté gauche de la pair stéréo est sauvé dans le canal rouge de l'image de sortie. Le côté droit est sauvé dans le canal vert. Des lunettes stéréo rouge-vert sont nécessaire pour voir proprement l'image stéréo.

-strip

Ôte l'image de tous les profiles et commentaires.

-stroke

Utilisation : -stroke color

Couleur à utilisez lors du dessin d'une primitive graphique.

La couleur est spécifiée en utilisant le format décrit à l'option -fill.

Voyez l'option -draw pour plus de détails.

-strokewidth

Utilisation : -strokewidth value

Défini la largeur du trait.

Voyez l'option -draw pour plus de détails.

-swap

Utilisation : -swap index,index

Échange deux images dans la séquence d'images.

Les index d'images sont comme pour les opérateurs -fx. L'option +swap échange les deux dernières images.

-swirl

Utilisation : -swirl degrees

Tourbillonne les pixels de l'image à partir du centre.

Degrees indique la finesse du tourbillon.

15.18 Options commençant par T

-text

Utilisation : -text-font name/

Police pour le texte à chasse-fixe.

Indique le nom de la police préférée à utilise pour le texte composé à chasse fixe (style machine à écrire). La police par défaut est la police Courier de 14 points.

Vous pouvez mettre une balise pour définir si la police est PostScript, TrueType, ou OPTION1. Par exemple, Courier.ttf est une police TrueType et x : fixed est OPTON1.

-texture

Utilisation : -texture filename

Nom de la texture à insérer dans l'arrière-plan de l'image.

-threshold

Utilisation : -threshold value{green,blue,opacity}{ %}

Seuil de l'image.

Crée une image tels que chaque pixels qui sont égaux à, ou qui excèdent le seuil, sont attribués à l'intensité maximale sinon à l'intensité minimale.

Si les valeurs verte et bleu sont omises, ces canaux utilisent la même valeur que le premier fournit. Si les trois valeurs de couleur sont les mêmes, le résultat est une image à deux-niveaux. Si le seuil d'opacité est omis, OpaqueOpacity sera utilisé et tous les pixels partiellement transparent de viendront pleinement transparent. Si seul un simple 0 est fournit, un seuil zutomatique sera réalisé.

Pour générer une image tout en noir ou tout en blanc de la même dimension que l'image d'entrée, vous pouvez utiliser :

$ convert -threshold 65535 in.png black.png
$ convert -threshold 0,0 in.png white.png

-thumbnail

Utilisation : -thumbnail width{%} ou -thumbnail widthheight{%}{@}{ !}{ }{}

Crée une vignette de l'image.

Cela est la même chose que l'option -resize, sauf que le profil de l'image est également enlevé puisqu'il n'ont pas d'importance pour les petites vignettes.

-tile

Utilisation : -tile filename

Crée une mosaïque d'image pour remplir un graphique primitif.

Exemple, un fichier carreau.png, et une image exemple.png, la primitive est un rectangle :

$ convert -tile carreau.png -draw 'rectangle 100,100,400,400' exemple.png tile.png

donne : Option -tile

-tile avec un paramètre

Utilisation : -tile geometry

Disposition de l'image [montage].

-tint

Utilisation : -tint value

Teinte l'image de la couleur de remplissage.

Indique le taux de la teinte en pourcentage. Les couleurs pures comme le noir, le blanc, le rouge, le jaune ne seront pas affectés par l'option -tint. Seul les couleurs intermédiaires tels que les différents dégradés de gris.

-title

Utilisation : -title string

Assigne le titre à l'image affiché [animate, display, montage].

Utilisez cette option pour assigner un titre à une image. Cela est assigné à la fenêtre de l'image et est typiquement affiché dans la barre des titres. D'une manière optionnelle vous pouvez inclure le nom du fichier image, le type, la largeur, la hauteur, les données Exif ou d'autre attribut d'image en incluant des caractères spéciaux décrit sous l'option -format.

Par exemple,

$ -title "%m :%f %wx%h"

produit un titre d'image : MIFF:bird.miff 512×480 pour une image appelé bird.miff et dont la largeur est de 512 px et la hauteur de 480.

-transform

Transforme l'image.

Cette option applique la transformation de matrice à partir de l'option précédente -affine.

$ convert -affine 2,2,-2,2,0,0 -transform bird.ppm bird.jpg

-transparent

Utilisation : -transparent color

Rend cette couleur transparent dans l'image.

La couleur est spécifiée en utilisant le format décrit à l'option -fill. La transparence de l'image doit être supportée par le format d'image, tels que le format GIF. Il existe un effet de bord pour les couleurs entièrement opaque qui peuvent de venir transparent, selon le format.

-treedepth

Utilisation : -treedepth value

Profondeur d'arbre pour l'algorithme de réduction de couleur.

Normalement, cette valeur entière est soit de zéro soit de un. Une valeur de zéro ou de un cause l'utilisation d'une profondeur d'arbre optimal pour l'algorithme de réduction de couleur.

Une profondeur optimal généralement autorise la meilleur représentation de l'image source avec la meilleur vitesse de calcul et le plus bas taux d'utilisation de la mémoire. Cependant, la profondeur par défaut est inappropriée pour certaine image. Pour assurer la meilleure représentation, essayé la valeur entre 2 et 8 pour ce paramètre. Se référer l'option -quantize pour plus de détails.

Les options -color ou -monochrome, ou l'écriture d'une image dans un format qui implique une réduction de couleur, nécessitent cette option pour fonctionner.

-trim

Équilibre une image.

Cette option enlève les bords qui ont exactement la même couleur que le pixel du coin. Utilisez l'option -fuzz pour permettre à l'option -trim d'enlever les pixels dont la couleur est proche de celui du pixel du coin.

-type

Utilisation : -type type

Le type de l'image.

Choisissez entre : Bilevel, Grayscale, Palette, PaletteMatte, TrueColor, TrueColorMatte, ColorSeparation, ColorSeparationMatte, ou Optimize.

Normalement, quand un format supporte différent sous-formats tels que grayscale et truecolor, l'encodeur tentera de trouver le sous-format le plus efficace. L'option -type peut être utilisée pour empêcher cette caractéristique. Par exemple, pour empêcher qu'une image JPEG soit écrasée au format grayscale même si seul des pixels gris sont présent, faîte :

$ convert bird.p-type TrueColor bird.jpg

De même, l'utilisation de -type TrueColorMatte forcera l'encodeur à écrire le canal alpha même si l'image est opaque, si le format de sortie supporte la transparence.

15.19 Options commençant par U

-update

Utilisation : -update seconds

Détecte quand une image a été modifiée et met à jour l'affichage.

Supposez que pendant que vous affichez une image, le fichier qui est utilisé est modifié. Display détectera automatiquement la modification et mettra à jour l'image affichée.

-units

Utilisation : -units type

L'unité de la résolution de l'image.

Choisissez entre : Undefined, PixelsPerInch, ou PixelsPerCentimeter. Cette option est normalement utilisée en conjonction avec l'option -density.

-unsharp

Utilisation : -unsharp radius ou -unsharp radiussigma{+amount}{+threshold}

Taille l'image avec un opérateur de masque non taillé.

L'option -unsharp taille l'image. L'image est transformé avec un opérateur gaussien d'un rayon donné et d'un l'écart type (sigma). Pour un résultat satisfaisant, le rayon doit être plus grand que le sigma. Utilisez un rayon de 0 pour que la méthode sélectionne un rayon adéquat.

Les paramètres sont :

  • radius : le rayon, de l'opérateur Gaussien, en pixel, sans compter le centre du pixel (défaut 0) ;
  • sigma : la déviation standard de l'opérateur Gaussien, en pixel (par défaut : 1,0) ;
  • amount : le pourcentage de la différence entre l'original et l'image floue qui est ajouté derrière l'original (par défaut 1,0).
  • threshold : le seuil, une fraction de MaxRGB, nécessaires pour appliquer les taux de différence (par défaut : 0,05).

-use-pixmap

Utilise un pixmap.

15.20 Options commençant par V

-verbose

Affiche les informations détaillées sur l'image.

Ces informations sont affichées : numéro de scène de l'image, nom de l'image, taille de l'image, la classe de l'image (DirectClass or PseudoClass), le nombre de couleur unique, et le nombre de seconde pour lire et transformer l'image. Se référer au chapitre S Classe d'image : Miff pour une description de la classe d'image.

Si l'option -colors est également définie, le nombre de couleurs uniques dans l'image et la valeur de l'erreur de réduction de couleur sont affichés. Se référer au chapitre T Quantification pour une description de ces valeurs.

-version

Affiche la version d'ImageMagick.

-view

Utilisation : -view string

Paramètres de visualisation FlashPix.

-virtual-pixel

Utilisation : -virtual-pixel method

Définit le contenu de “pixels virtuels”.

Cette option définit les “pixel virtuels” pour utilisation dans les opérations qui peuvent avoir accès aux pixels en dehors de la boîte d'une image.

Choisissez entre ces méthodes :

  • Constant : utilise la couleur d'arrière-plan de l'image.
  • Edge : étend les pixels du bords à l'infinie (défaut).
  • Mirror : créer un miroir de l'image.
  • Tile : Carrelle une image.

Cette option affecte les opérations qui utilise les pixels virtuels tel que les options -blur, -sharpen, -wave, etc.

-visual

Utilisation : -visual type

Anime des images en utilisant ce type visuel X.

Choisissez entre ces classes visuelles :

  • StaticGray
  • GrayScale
  • StaticColor
  • PseudoColor
  • TrueColor
  • DirectColor
  • default
  • visual id

Le serveur X doit supporté le visuel que vous avez choisit, sinon des erreurs apparaîtront. Si un visuel n'est pas indiquée, la classe visuelle qui peut afficher la plupart des couleurs simultanément sur l'écran par défaut est choisit.

15.21 Options commençant par W

-watermark

Utilisation : -watermark brightness

Pourcentage de clarté d'un filigrane.

-wave

Utilisation : -wave amplitude ou -wave amplitudexwavelength

Modifit une image le long d'une onde sinusoïdale.

Indiquez l'amplitude (amplitude) et la longueur (wavelength) d'onde de l'onde.

-white-point

Utilisation : -white-point x,y

Point primaire chromatique blanc.

-window

Utilisation : -window id

Définit l'image comme arrière-plane de la fenêtre.

id peut être un identifiant de fenêtre ou son nom. Indiquez root pour sélectionner la fenêtre racine de X comme fenêtre cible.

Par défaut l'image est insérée dans l'arrière-plan de la fenêtre cible. Si backdrop ou l'option -geometry sont spécifiés, l'image est entourée par la couleur d'arrière-plan. Se référer à la documentation de X pour plus de détails.

L'image ne sera pas affichée dans la fenêtre racine si l'image a au moins une couleur unique de plus que ce qu'autorise la carte de couleur de la fenêtre cible. Utilisez l'option -colors pour réduire le nombre de couleurs.

-window-group

Définit le groupe de fenêtre.

-write

Utilisation : -write filename

Écris une séquence d'image.

La séquence d'image suivant l'option -write filename est écrit en sortie, et le processus se poursuit avec la même image dans son état en cour s'il y a des options supplémentaire. Pour restaurer l'image à son état originel après l'avoir écrite, utilisez l'option -write filename.

Utilisez l'option -compress pour indiquer le type de compression de l'image.

Contact - Information et copyright - Statistique

Recent changes RSS feed Creative Commons License Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki